Para vender ou avaliar a sua floresta

Abroutissement(s)

Dégâts sur les plantations, liés à la consommation des pousses d’arbres par le bétail ou le gibier.

Accompagnement (ou bourrage)

Végétation ligneuse introduite ou laissée autour d'une tige avec l’objectif de gainer celle-ci. N’ayant pas de but propre de production, elle sera rabattue pour ne pas gêner le plant par la suite.

Accroissement

Augmentation des dimensions et du volume des arbres. En particulier, accroissement annuel du volume par hectare, qui s’exprime en m3/ha/an.

  • Accroissement courant en volume : Différence de volume entre deux années successives.
  • Accroissement moyen du volume : Moyenne réalisée sur plusieurs années

Accru naturel

Peuplement forestier obtenu par la colonisation naturelle d’un terrain dont l’utilisation précédente a été abandonnée (déprise des terres agricoles).

Affranchi

Se dit d’un rejet de taillis ou d’un drageon qui, en grossissant, s’est suffisamment enraciné pour prendre son indépendance vis-à-vis de la souche-mère.

Agroforesterie

Système de production qui associe sur une même parcelle la culture des arbres et l’élevage ou une autre culture

Amélioration (coupe d’amélioration)

Toute coupe qui ne vise pas à la régénération, mais seulement à la meilleure venue et à la croissance des peuplements par élimination des arbres de moindre valeur.

Aménagement forestier

Définition d’objectifs assignés à une forêt en tenant compte des contraintes techniques, économiques, réglementaires, sociales et environnementales, ainsi que l’organisation dans le temps et dans l’espace des moyens (coupes, travaux, financements) à mettre en œuvre pour atteindre lesdits objectifs. Le terme est habituellement réservé aux forêts gérées par l’Office National des Forêts.

Amendement

Substance améliorant les propriétés physiques et/ou biologiques d’un sol (ex. : épandage de chaux sur un sol acide).

Andainage

Rangement en cordons, généralement parallèles (andains), des souches et déchets de coupe, avant un reboisement.

Arbre

Végétal vivace, ligneux, rameux, atteignant au moins 7 m de hauteur et ne portant de branches durables qu’à une certaine distance du sol.

Arbre d’avenir (ou arbre objectif)

Arbre bien conformé (bonne rectitude, faible branchaison, …) au profit duquel sont réalisées les interventions sylvicoles (tailles, élagages en hauteur, coupes d’amélioration). Il s’agit d’un arbre destiné à grossir jusqu’au terme d’exploitation que le propriétaire aura choisi (âge, diamètre ou qualité).

Arbre de place

Arbre de qualité répondant à une recherche de répartition homogène de ces tiges sur la totalité de leur surface et devant constituer le peuplement final.

Assiette

Manière dont l’emplacement des coupes est défini.

Associations Communales de Chasse Agréées (A.C.C.A)

Voir les explications sur les A.C.C.A

Aubier

Couche périphérique vivante du bois dont les vaisseaux ne sont pas obstrués et dont le bois est souvent moins coloré et moins durable que le bois de cœur.

Balivage

Opération qui consiste à choisir des baliveaux (tiges de franc-pied ou rejets de souches bien conformés) dans un taillis, et à les favoriser afin de produire du bois d’œuvre de qualité.

Baliveau

Jeune arbre issu de semis (franc-pied), ou à défaut de rejets, si possible affranchis ou sur le point de l’être, ayant l’âge du taillis qui l’entoure, et présentant des caractéristiques de forme et de vigueur qui laissent présager la production des bois de qualité.

Bille

Tronçon découpé dans une grume.

Bille de pied

Partie du tronc située entre la base de l’arbre et la première grosse branche.

Biodiversité (diversité biologique)

Diversité de l’ensemble des êtres et des plantes vivant dans un milieu donné (faune et flore).

Blanc ou Blanc-étoc

Coupe rase enlevant la totalité du peuplement sur la surface où elle est assise.

Bois d’industrie

Bois en général de petite dimension, inutilisable en bois d’œuvre, destiné à d’autres utilisations industrielles : pâte à papier, panneaux, poteaux, …

Bois de trituration

Bois utilisé pour ses fibres dans la fabrication de pâte à papier ou de panneaux.

Bois d’œuvre

Bois destiné au déroulage, tranchage, à la charpente traditionnelle, etc.… Ceci nécessite d’obtenir des arbres bien conformés (bonne rectitude et diamètre suffisant).

Bois moyens

Arbres dont le diamètre (à 1,30 m) est compris entre 30 et 45 cm.

Bois rond

Bois en billes ou en rondins, avant première utilisation.

Bord de route

Mode de vente dans lequel les bois sont vendus, abattus, façonnés et disponibles bord de route.

Bouquet

Groupe d’arbres de dimension et d’âge voisins s’étendant sur quelques ares.

Bourrage (Cf. Accompagnement)

Peuplement annexe introduit au départ ou conservé lors d’une opération de balivage dans le but de favoriser la rectitude et l’élagage du peuplement présélectionné.

Bouture

Fragment prélevé sur une plante qui, mis en terre, prend racine et forme un nouvel individu.Technique qui se pratique sur le peuplier.

Brogne

Protubérance sur l’écorce d’un arbre due à un amas de bourgeons et de gourmands (arbre brogneux).

Catalogue des stations forestières

Document présentant l’inventaire de tous les types de stations forestières présentes dans une petite région naturelle.

Cépée

Ensemble des rejets d’une même souche.

Cerne

Sur la découpe transversale d’un arbre, anneau de bois résultant de la croissance annuelle de l’arbre

Chablis

Arbre, (ou par extension ensemble d’arbres), renversé, déraciné ou cassé le plus souvent à la suite d’un accident climatique (vent, neige, givre…) mais également à cause d’une instabilité naturelle, d’une mauvaise exploitation ou tout simplement l’âge.

Chemins « publics »

Chemins ruraux et voies communales

Cloisonnements culturaux

Passages créés à l’intérieur d’un peuplement forestier et permettant la circulation d’ouvriers ou de tracteurs pour des travaux de sylviculture.

Cloisonnements d’exploitation

Passages créés à l’intérieur d’un peuplement forestier et permettant la circulation des tracteurs de débardage et des machines d’abattage.

Clone

Groupes d’individus génétiquement identiques, obtenus par multiplication végétative (greffe, bouture, marcotte) d’un seul individu d’origine.

Collet

Base du tronc correspondant à la jonction tige – racine, parfois marquée d’un léger renflement.

Cône

Fruit composé des conifères, formé d’un axe et de nombreuses écailles ligneuses imbriquées à la base desquelles se trouvent les graines.

Conifères

Ensemble regroupant un très grand nombre d’espèces d’arbres fructifiant par des cônes, dont les feuilles ont le plus souvent la forme d’aiguilles ou d’écailles, et dont les bois riches en résine sont commercialement connus sous le nom de résineux.

Conteneur

Petit récipient dans lequel sont produits des plants prêts à être mis en terre avec la motte.

Conversion

Opération sylvicole qui consiste à passer d’un régime à un autre. Exemple : passage du taillis ou du taillis sous futaie à la futaie.

Corde

Ancienne unité de commercialisation de bois de feu destiné au chauffage. Sa contenance est variable, comprise habituellement entre trois et quatre stères.

Coupe d’amélioration (ou éclaircie)

Réduction de la densité d’un peuplement avec récolte de bois en vue d’améliorer la croissance et la forme des arbres restants.

Coupe d’ensemencement

Coupe d’arbres destinée dans un peuplement que l’on veut régénérer, à provoquer l’apparition d’une régénération naturelle ou à favoriser celle déjà présente.

Coupe définitive, Coupe rase ou Coupe à blanc

Coupe de la totalité des arbres d’un peuplement.

Couvert

Ecran fourni par l’ensemble de la cime des arbres constituant le peuplement.

Crochetage

Travail superficiel du sol, manuel ou mécanique, ayant pour but de détruire tout au moins en partie la couverture vivante, de remuer la couverture morte et d’ameublir les horizons superficiels du sol pour les rendre aptes à recevoir des graines.

Cubage

Calcul du volume d’une bille abattue ou sur pied à partir de dimensions caractéristiques (hauteur, diamètre ou circonférence).

Cynégétique

Qui se rapporte à la chasse.

Cœur (bois de)

Couches internes du bois qui ne contiennent plus de cellules vivantes et qui présentent en général une bonne qualité technologique. Egalement appelé duramen.

Débardage

Transport du bois en forêt (en général jusqu’au point de chargement du camion).

Débourrement

Eclosion du bourgeon des arbres à la sortie de l’hiver.

Débusquage

Transport des bois coupés depuis le lieu d’abattage jusqu’à un endroit où ils sont repris par d’autres moyens de débardage. Souvent, en Limousin, dans le cas d’une exploitation mécanisée, les opérations de débusquage et de débardage sont confondues.

Découpe

Emplacement(s) où un tronc doit être coupé.

Découpe marchande

Celle à partir de laquelle le bois n’est plus commercialisable en bois d’œuvre.

Décroissance (ou défilement)

Diminution du diamètre d’un tronc, exprimée en cm par mètre de tronc, depuis le niveau à hauteur d’homme jusqu’au milieu de la hauteur de la tige.

Dégagement

Opération culturale ayant pour but de supprimer ou d’affaiblir toute végétation susceptible de gêner le développement de semis et/ou de jeunes plants.

Dendromètre

Appareil servant à mesurer ou estimer la hauteur des arbres.

Dépressage

Réduction de la densité d’un jeune peuplement, avec abandon sur place des tiges coupées.

Déroulage

Obtention d’une feuille de placage continue par découpe tangentielle, parallèle aux cernes, de la bille en rotation, comme si la bille était constituée initialement de l’enroulement sur elle-même de cette feuille.

Descente de cime

Phénomène pouvant être observé après une mise en lumière du tronc et consistant au développement de branches latérales sur le tronc à partir de gourmands.

Désenclaver

Enlever un arbre encroué (voir encroué).

Dévitalisation

Opération consistant à faire mourir une tige sur pied.

DFCI

  • Défense de la Forêt Contre les Incendies
    Il s’agit de pistes visant à faire circuler aisément des véhicules et personnels pour la Défense des Forêts Contre les Incendies.

Dosse

Première ou dernière planche d’une bille dont la face équarrie est recouverte d’écorce.

Drageon

Sujet issu d’un bourgeon développé sur une racine.

Duramen

Bois de cœur (non vivant) différencié, à coloration plus foncée que celle de l’aubier.

Ecartement

Distance entre les plants sur la ligne de plantation et entre les lignes.

Eclaircie (ou coupe d’amélioration)

Réduction de la densité d’un peuplement avec récolte de bois en vue d’améliorer la croissance et la forme des arbres restants.

Ecorçage

Opération pratiquée après abattage qui consiste à enlever l’écorce.Désigne également certains dégâts de gibiers qui conduisent à la destruction partielle de l’écorce.

Ecorce

Ensemble des tissus extérieurs de l’arbre. Certains sont morts et se détachent par plaques, d’autres sont vivants et leur élimination peut être préjudiciable à l’arbre.

Elagage

Coupe au ras du tronc des branches basses (vivantes ou mortes) d’un arbre de façon à améliorer la qualité du bois qu’il fournira. Attention à la nécessité de préserver le bourrelet de cicatrisation.

Encrouer

Faire tomber un arbre, sur un ou plusieurs arbres voisins sur pied, les houppiers restant plus ou moins imbriqués les uns dans les autres.

Enrichissement

Plantation de trouées plus ou moins grandes permettant d’augmenter dans un peuplement forestier donné, l’importance des essences les mieux adaptées aux objectifs poursuivis.

Equienne

S’applique à un peuplement forestier dont les arbres sont sensiblement du même âge.

Espace boisé classé

Classification dans le cadre d’un plan local d’urbanisme conduisant au maintien d’un massif boisé.

Essence

Désigne l’ensemble des arbres appartenant à une même espèce botanique.

  • Essence d’ombre : essence forestière tolérant l’ombre pendant ses premières années
  • Essence de lumière : essence forestière ne supportant pas ou mal l’ombre dans le jeune âge.

Essence objectif

Essence principale d’un peuplement forestier, bien adaptée aux conditions de sol, de climat et permettant de remplir les objectifs de production fixés. Les interventions sylvicoles seront réalisées en priorité à son profit.

Essence secondaire

Essence associée à une (ou plusieurs) essence(s) principale(s) dans un but cultural, écologique, économique ou paysager.

Etage d’un peuplement

Ensemble des cimes des arbres constituant une strate nettement distincte de l’ensemble des houppiers des autres arbres.

  • Etage dominant : ensemble des cimes des arbres situées au niveau le plus élevé et donc en plein lumière ;
  • Etage dominé : ensemble des cimes des arbres plus ou moins dominées par celles des arbres de l’étage dominant.

Façonnage

Préparation des arbres abattus fournissant des bois prêts à être transformés, incluant l’ébranchage et le tronçonnage.

Facteur limitant

Elément du sol ou du climat, pouvant limiter ou gêner le développement d’une essence forestière (ex : excès d’eau, gel, …).

Fertilisation

Apport d’engrais, donc d’une substance améliorant les propriétés chimiques d’un sol et la croissance des végétaux.

Feuillu

Arbre à feuilles larges et molles et qui n’est pas un conifère.

Feuillu précieux

Ensemble des essences feuillues produisant un bois noble, notamment l'alisier, le chêne rouge, l'érable, le frêne, le merisier, le noyer

Fonds

Sol de la forêt incluant les souches, les semis et l’humus, à l’exclusion des arbres.

Fourré

Jeune peuplement forestier composé de brins de taillis de faible hauteur (0,5 à 2,5 m) en général dense et difficilement pénétrable.

Franc-pied

Tige issue de semence (non de rejet).

Frottis

Décollement et effilochage de l’écorce des jeunes tiges par frottement des bois de cervidés.

Fût

Partie du tronc dépourvue de branche, située entre la souche et le houppier.

Futaie

Peuplement forestier composé d’arbres issus de semis ou de plants. On distingue les futaies régulières, juxtaposition de futaies équiennes plus ou moins denses, les futaies irrégulières ou jardinées, ainsi que les futaies sur souche : par extension, vieux taillis aux brins éclaircis.

Gainage

Végétation ligneuse ou herbacée qui accompagne la croissance d’un arbre afin d’en améliorer la forme. Le gainage ne doit jamais être en concurrence avec cet arbre.

Gaulis

Peuplement issu de graines, formé de jeunes tiges encore flexibles de faible hauteur (3 à 8 m) et de faible diamètre (1 à 5 cm) dans lequel l’élagage naturel commence, et dont les cimes sont encore très enchevêtrées. Stade de développement d’une futaie régulière qui succède au fourré et précède le perchis.

Gélivure

Fente longitudinale suivant un plan radial, due au gel, affectant le bois et l’écorce. Se referme et se cicatrise laissant un bourrelet extérieur souvent visible sur l’écorce. Constitue un défaut très fréquent des chênes. L’arbre est alors dit « gélivé ».

Gestion durable

Principe de gestion qui permet, dans le cas d’une forêt, de l’exploiter en préservant sa capacité à satisfaire, actuellement et pour le futur, ses fonctions économiques, sociales et environnementales.

Gourmand

Rameau se développant directement sur le fût d’un arbre après une mise en lumière. La présence de gourmands déprécie la qualité du bois.

Gros bois

Arbres dont le diamètre (à 1,30 m) est supérieur à 45 cm.

Grume

Tronc ou section de tronc d’un arbre abattu, ébranché et recouvert ou non de son écorce.

Gyrobroyage

Le gyrobroyage est une opération à l’aide d’un gyrobroyeur permettant de débroussailler les terrains destinés à être reboisés ou d’entretenir les plantations et semis en ligne envahis par les broussailles et les hautes herbes.

Horizon

Terme pédologique qui désigne les différentes couches d’un sol individualisables sur une coupe de sol.

Houppier

Ensemble des ramifications d’un arbre et de la partie supérieure d’un tronc, non comprise dans le fût.

Humus

Ensemble des produits d’altération de la matière organique du sol et constituant la couche superficielle du sol.

Hydromorphie

Ensemble des caractères présentés par un sol affecté par un excès d’eau temporaire ou permanent.

Hylobe

Insecte ravageur des jeunes résineux (douglas, pins, mélèzes, épicéas,…).

Instruction (d’un plan simple de gestion)

Procédure administrative réalisée par le CRPF conduisant à l’agrément d’un plan simple de gestion.

Inventaire

Dénombrement des arbres existants sur une surface donnée, par essences et par classes de dimension, de qualité, de produits possibles ou par d’autres caractéristiques.

Jardinage

Traitement irrégulier appliqué à un traitement de futaie pour qu’il prenne ou qu’il conserve une structure de futaie jardinée équilibrée, c’est-à-dire, présentant toutes les classes de dimension.

Ligneux

Qui a la nature et/ou la consistance du bois. Les végétaux ligneux sont les arbres, les arbustes, les arbrisseaux ainsi que certaines lianes.

Lignine

Un des composants du bois, avec la cellulose

Lisière (effet de)

Phénomène s’observant sur les arbres en bordure de chemin ou de forêt et résultant de l’asymétrie des conditions d’éclairement et d’alimentation en eau ou nutritifs. Il se traduit souvent par le développement de branches latérales et/ou de gourmands.

Loup

Arbre très vigoureux, généralement encombrant ou dominant, de forme médiocre, portant une cime large et encombrante et qui peut porter préjudice à ses voisins de plus grande valeur.

 

Marquage (ou Martelage)

Désignation des arbres :

  • En abandon : à exploiter
  • En réserve : à conserver.

Massif forestier

Surface boisée, généralement d’une certaine étendue correspondant à une certaine unité géographique.

Mélange par tâches, par bouquets ou par parquets

Mélange dans lequel les différentes essences constituant le peuplement forment des groupes homogènes (ou presque) de plus ou moins grande importance (taches, bouquets ou parquets).

Mélange pied à pied

Mélange dans lequel les différentes essences constituant le peuplement sont dispersées et ne constituent pas de groupes importants.

Milieux non productifs

Sols gorgés d’eau, tourbières, affleurements rocheux et pentes fortes (supérieures à 40 %).

Mort-bois

Ensemble des arbustes et arbrisseaux du sous-étage sans valeur économique (houx, bourdaine, genévrier, aubépine, …)

Mycorhizes

Association à bénéfice réciproque entre un champignon et les racines d’un arbre.

Natura 2000

Réseau de sites comportant des habitats naturels ou d’espèces d’intérêt européen. Ces habitats peuvent faire l’objet de préconisations particulières dans leur gestion.

Noeud

Anomalie locale de structure du bois due à la trace d’une branche englobée dans le tronc. Facteur de dépréciation importante lors de la commercialisation.

  • Trace d’une branche sur la tige.
  • Nœud noir : correspond à une branche morte. Se désolidarise du reste du bois lors du sciage, provoquant un trou.

Objectifs de production

Pour un peuplement forestier, il s’agit de déterminer quelle catégorie de bois on envisage de produire à long terme (bois d’œuvre, bois d’industrie, etc.…).

Ce choix permet ensuite de décider du maintien ou du remplacement d’un peuplement existant et des interventions à réaliser afin d’atteindre les objectifs retenus.

Parcellaire

Ensemble des parcelles forestières d’une même série ou d’une même forêt.

Parcelle forestière

Unité territoriale élémentaire du domaine forestier, définie de façon permanente, aussi homogène que possible d’un triple point de vue :

  • Des conditions écologiques ;
  • De la structure du peuplement :
  • Des conditions d’exploitation et de vidange ;

Et constituant l’unité de base pour l’assiette des coupes et des travaux.

Parquet

Grand bouquet d’une surface supérieure à 10 ares (terme peu utilisé en Limousin).

Pédologie

Etude des sols, de leur formation, de leur évolution et de leurs propriétés (chimiques, physiques, biologiques).

Perchis

Stade de développement d’une futaie régulière, correspondant à un peuplement dont les tiges (perches) ont un diamètre de 10 à 15 cm et qui est justiciable d’éclaircie. Il précède le stade futaie et succède au gaulis.

Petit bois

Arbres dont le diamètre (à 1,30 m) est compris entre 15 et 30 cm.

Peuplement

Ensemble des arbres, quel que soit leur stade de développement, poussant sur un terrain forestier. Les peuplements peuvent être qualifiés de différentes façons :

  • Artificiel : peuplement issu de régénération artificielle ;
  • Composé : peuplement simple, comportant plusieurs essences ;
  • Etagé : peuplement dans lequel les cimes des arbres forment deux ou plusieurs étages superposés ;
  • Irrégulier : peuplement formé de tiges de taille (hauteur, grosseur) nettement dissemblable ;
  • Mélangé : peuplement formé de tiges appartenant à deux ou à plusieurs essences, soit toutes feuillues, soit toutes résineuses ;
  • Mixte : peuplement composé à la fois de feuillus et de résineux ;
  • Naturel : peuplement issu de régénération naturelle ;
  • Pur : peuplement formé de tiges appartenant toutes à la même essence ;
  • Régulier : peuplement formé de tiges de taille (hauteur, grosseur) presque semblables ;
  • Simple : peuplement dont toutes les cimes sont au même niveau, donc forment un étage unique ;
  • Vigoureux (ou bien venant) : peuplement en bonne santé et de bonne croissance.

Phytocide

Produit chimique employé pour éliminer ou contrôler les végétaux indésirables.

Pionnier

Se dit d’une espèce ou d’une végétation apte à coloniser des terrains nus.

Place de dépôt

Emplacement, situé au bord d’une route empierrée ou goudronnée, permettant le stockage des bois issus d’une coupe avant leur transport par un grumier.

Plan Simple de Gestion

Document présentant pour une propriété forestière donnée, un descriptif des peuplements et un programme de coupes et de travaux. Il correspond à une exigence réglementaire pour les propriétés de plus de 25 ha d’un seul tenant.

Plot

Grume débitée en plateaux dans le sens de la longueur et reconstituée par entassement ; les pièces étant séparées les unes des autres par des lattes de bois afin que la circulation d’air soit assurée. Concerne les bois de bonne qualité.

Potet travaillé

Petit volume de terre ameubli avant plantation pour permettre une meilleure installation des racines.

Productivité

Production ramenée à l’unité de temps (en général l’année). Pour une forêt, elle est exprimée en m3/ha par an.

Profil (pédologique)

Aspect du sol en section verticale montrant la succession des différents horizons de la surface à la souche-mère.

Provenance

Lieu où se trouve le peuplement, naturel ou artificiel, où les graines ont été récoltées. Par extension, désigne aussi le lot de graines.

Reboisement

Ensemble d’opérations sylvicoles recréant sur une surface forestière donnée un nouvel état boisé, lequel peut être différent de celui préexistant.

Recépage

Coupe de plants ou brins de taillis au ras du sol en vue d’obtenir des rejets.

Recru

Ensemble des rejets et drageons apparaissant après coupe

Regarnis

Compléments réalisés par plantation dans un projet de boisement, reboisement ou de régénération naturelle.

Régénération artificielle

Remplacement d’une génération d’arbres par une autre, au moyen de plantation ou de semis manuels ou mécaniques.

Région de provenance

Pour une essence forestière, le territoire ou ensemble de territoires soumis à des conditions écologiques suffisamment homogènes, où se trouvent des peuplements (ou des sources de graines) présentant des caractères génétiques et de croissance analogues.

Région forestière

Territoire délimité par l’Inventaire Forestier National (IFN) et caractérisé par une certaine homogénéité des sols, du climat et de la flore.

Régulier

Se dit pour une fleur à symétrie radiale (ex. merisier). Dans le cas d’un peuplement, les arbres ont sensiblement les mêmes dimensions (hauteur, diamètre).

Rejet

Pousse prenant naissance sur le pourtour de la souche ou de la tige d’un arbre que l’on vient de couper.

Rémanents

Déchets de coupe abandonnés sur le terrain après une exploitation.

Renouvellement (d’un peuplement)

Remplacement d’un peuplement, par voie de régénération naturelle ou artificielle.

Réserve

Arbre désigné pour rester sur pied lors de la coupe du reste du peuplement. Par extension, ensemble des arbres restant après une coupe de taillis sous futaie.

Résineux

Nom générique désignant les arbres producteurs de résine. Nom donné par extension aux conifères.

Révolution

Durée nécessaire à la réalisation de l’ensemble des opérations de récolte et de renouvellement d’un peuplement.

Ripisylve

Formation boisée située au bord d’un cours d’eau.

Rotation

Intervalle de temps entre deux passages en coupes de même nature sur une même parcelle.

Roulure

Défaut affectant le bois et se traduisant par un déroulement entre deux cernes annuels. Elle est fréquente pour le châtaignier en Limousin.

Semencier

Arbre susceptible de produire des semences et conservé à cette fin lors des coupes de régénération.

Semis

  • Action de semer ;
  • Jeune plant provenant de la germination d’une graine ;
  • Premier stade du développement d’une futaie régulière, précédant le fourré.

Sites inscrits, sites classés

Sites d’intérêt scientifique, artistique, historique, légendaire ou pittoresque. Dans ces sites, certaines interventions sont soumises à autorisation ou déclaration.

Souche

Ce qui reste en terre de l’arbre après abattage

Sous-étage

Végétation arbustive présente sous le couvert des arbres.

Sous-solage

Travail profond du sol, à l’aide d’une dent en acier, permettant de décompacter la zone d’enracinement d’un jeune plant.

Station forestière

Etendue de terrain variable, homogène dans ses conditions écologiques : microclimat, relief, géologie, sol et végétation naturelle.

Stère

Quantité de bois correspondant à un volume extérieur de un mètre cube.

Surbille

Portion de tronc située au-dessus de la bille de pied et avant la découpe marchande.

Surface terrière

Pour un arbre, surface de la section du tronc mesurée à 1,30 m du sol. Pour un peuplement, total des surfaces terrières des arbres.

Sylviculture

Ensemble des soins donnés à la forêt.

Taille de formation

Intervention réalisée sur un jeune plant, qui permet de supprimer, grâce à un sécateur par exemple, des branches dont le développement peut entraîner des malformations sur l’axe principal du plant (ex. : fourche…).

Taillis

Peuplement constitué de tiges provenant toutes du développement de rejets ou de drageons ; Mode de traitement sylvicole (régime du taillis).

Taillis sous futaie

Peuplement forestier constitué d’un taillis coupé régulièrement et d’arbres de futaie d’âges variés.

Tarière

La tarière pédologique est une sonde permettant le prélèvement d’échantillons de terre en profondeur.

Tarif de cubage

Tableau fournissant le volume des bois sur pied ou abattus à partir de leur mensuration.

Texture

Caractéristique du bois définie par l’importance du bois d’été dans les cernes. Elle est forte (donnant un bois dur) si la zone du bois final, fibreux est plus importante que celle du bois de printemps ; elle est faible (donnant du bois tendre) dans le cas contraire. La texture est hétérogène si les zones de bois de printemps et de bois d’été ont un aspect très différent ; elle est homogène dans le cas contraire.

Traitement

Suite des opérations destinées à diriger l’évolution d’un peuplement forestier dans le cadre d’un régime donné.

Tranchage

Obtention de feuilles de placage par passages successifs d’une bille contre un couteau tranchant

Transformation

Substitution à un taillis, taillis sous futaie ou futaie d’une futaie constituée d’espèces dominantes différentes, obtenues par régénération artificielle. Ne pas confondre avec conversion.

Trouée

Petite surface dépourvue d’arbres.

Type de peuplement

Catégorie de peuplement forestier définie en tenant compte au moins de sa composition en essences dominantes et de son traitement.

Typologie

Mise en évidence, étude et description de types. Il existe des typologies des stations et des typologies de peuplement.

Vidange

Evacuation des produits de la forêt.

Volis

Partie d’un arbre, cassée à une certaine hauteur, tombée sur le sol.

Xylophage

Se dit des animaux invertébrés, insectes, mollusques qui se nourrissent de bois.

Votre navigateur n'est pas à jour, votre experience sur le site ne sera pas opimale.